François Pérusse
Pourquoi les statues classiques ont des petites quéquettes?
Pourquoi les statues classiques ont des petites quéquettes?

Pourquoi les statues classiques ont des petites quéquettes?

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ? Vraiment ?

L’inspiration pour cet article est venue après avoir emmené ma petite nièce dans un musée du Grand Duché du Luxembourg où ils exposent des œuvres d’art de la période gréco-romaine.

Alors que nous admirions le physique des différentes sculptures telles que Hercule, Zeus, David ou Poséidon, ma nièce me tire le bras et me demande : 

«Pourquoi toutes les statues ont-elles un petit zizi?»

Je n’avais pas de bonne réponse bien que je me sois toujours posé la question ! C’est peut-être juste un truc de gars compétitif… qui sait ? Mais une chose est sûre, il est difficile de ne pas remarquer à quel point les bistouquettes sont incroyablement petites sur certaines de ces anciennes statues.

Après un peu de fouille dans des livres et des revues savantes, je pense que j’ai trouvé plusieurs explications. 

Voici 8 raisons pour lesquelles les statues antiques ont de petits pénis et qui pourraient vous surprendre !

La virilité

Pendant la période hellénistique, qui a duré de 323 avant JC et s’est terminée vers 31 avant JC, on ne mettait pas l’accent sur la grosseur de l’organe ! Selon les anciens scribes, les hommes du monde gréco-romain étaient souvent représentés avec de plus petits outils en signe de virilité et de masculinité… aussi curieux que cela puisse paraître !

statue hellénistique

Des muscles plus importants

Si vous regardez la plupart des statues des périodes gréco-romaines, notez que beaucoup de gars sont musclés et tracés. Un peu comme les joueurs de football d’aujourd’hui ! Il y a une raison à cela. La masculinité n’était pas vue à travers une lentille phallique mais plutôt un kaléidoscope de bœuf ! En d’autres termes, les hommes étaient considérés comme virils s’ils avaient le haut du corps gros, les biceps polis et les jambes massives. C’est sûrement pour la même raison que les coureurs du Tour de France 2021et les joueurs de foot ne sont jamais représentés tout nus sur les autocollants Panini

La procréation

De nombreux hommes sculptés dans l’Antiquité sont représentés avec des petits membres comme signe de sagesse reproductive.

A l’époque, quelque chose de grand était considéré comme laid et répugnant ! Aujourd’hui, qu’en aurait pensé Anakin Skywalker ?

Autre petit détail, les Grecs de l’Antiquité croyaient qu’avec un petit pénis, les spermatozoïdes devaient parcourir moins de distance jusqu’au vagin d’une femme.

Un signe de logique

Apparemment, si un homme avait une membrane microscopique, il était considéré comme ayant un esprit logique. Dans l’Antiquité, avoir la tête sur les épaules et la capacité de prendre des décisions stratégiques judicieuses était primordial. Pensez-vous que Spider-Man pourrait être en désaccord ?

Équilibre et beauté

Des statues d’antan étaient largement axées sur l’équilibre et la beauté. La symétrie et la grâce ont également été soulignées. Telle était l’idée derrière le David de Michel-Ange, une œuvre d’art en marbre créée en 1501 et sculptée pour représenter la forme parfaite de l’homme.

Quand vous y réfléchissez, vos impressions sur David pourraient ne pas être si mémorables si Michel-Ange avait attaché une canette de bière de la carrure de Captain America des Avengers à sa sculpture… Mais bon, euh… oui ! Là, je digresse ! Reprenons !

Les émotions

L’une des choses qui rend les anciennes statues grecques et romaines si remarquables est la quantité de détails que nous voyons. Par exemple, Michel-Ange a passé des heures à façonner les lignes et les muscles du beau David.

Cette focalisation sur la minutie (le mot m’a échappé), s’est étendue aux émotions humaines. Lorsque vous êtes anxieux, effrayé ou en colère, votre virilité se refroidit et se ratatine. C’est parce que votre cœur pompe tout le sang vers vos organes vitaux… et donc loin de votre sexe !

C’est ce que les sculpteurs antiques ont essayé de montrer lorsqu’ils ont façonné tant de ces statues. C’est scientifiquement prouvé ! 

michelangelo

L’imagerie mentale

Aimez-vous la mythologie grecque? Moi oui ! L’une de mes histoires préférées est celle de Phaéton et le Char Solaire. Je ne vous ennuierai pas avec les détails, sauf pour dire que si vous vous êtes déjà demandé pourquoi nous avons de vastes déserts remplis de sable, l’histoire de Phaéton offre une bonne réponse métaphorique.

Pour faire simple, lorsque des artistes ont été chargés de sculpter ces œuvres d’art, ils ont délibérément essayé de créer des images dramatiques qui reflétaient le récit de la personne ou de l’histoire. C’est pourquoi nous voyons une représentation musclée de Phaéton fléchissant ses biceps tout en guidant son char solaire au lieu d’une banane géante sortant de son manteau.

Toujours au repos !

Si vous jetez un œil aux anciennes statues grecques et romaines, beaucoup d’entre elles ont des verges flasques. C’est parce que les sculpteurs ont essayé de capturer l’essence de l’homme et non son état d’excitation. Vous savez maintenant pourquoi ils ont choisi de façonner les pénis au naturel.

Quand on y pense, si les anciens fabricants de statues avaient sculpté des hommes avec de grandes asperges dressées, ils n’auraient pas été conformes aux croyances coutumières de l’époque ! Mais au moins, on aurait peut-être eu des cartes à collectionner du Tour de France avec des coureurs cyclistes tout nus… et sans complexe !

statute apollon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code